LA CHAISE-DIEU [Haute-Loire] | 2021

 COURS D’INTERPRÉTATION SUR CLAVIERS ANCIENS

(CLAVICORDE, CLAVECIN, ORGUE)

par Benjamin ALARD

du lundi 4 au jeudi 7 janvier 2021

 

Formation pour étudiants claviéristes (claveciniste, organistes)

de niveau supérieur, en voie de professionnalisation

ou en tout début de carrière.

 

Effectif  limité à 7 stagiaires actifs et 3 auditeurs libres.

 

Répertoire étudié en priorité : musique baroque allemande et française.

 

Organisation des cours

6h de cours collectifs par jour, de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30, pendant 4 jours,

du lundi 4 au jeudi 7 janvier 2021, à l’Auditorium Cziffra ;

En fonction du niveau des stagiaires, possibilité de cours individuels le matin.

 

Organisation du travail personnel

En-dehors des cours collectifs, accès aux instruments installés à l’Auditorium Cziffra

et à 3 loges individuelles au sein de l’abbaye (Auditorium et Aile Ouest).

 

 

Audition de fin de stage

le jeudi 7 janvier 2021 à 18h à l’auditorium Cziffra de La Chaise-Dieu.

 

Instruments mis à disposition des étudiants

2 CLAVICORDES

Clavicorde d’après Friederici, fait par Emile Jobin (2019) 

Clavicorde d’après Tannenberg, fait par Jean Tournay (1996)  

4 CLAVECINS dont

Clavecin Frédéric Bertrand (2016), d’après Taskin (2 clav. 8.8.4 + luth)

Clavecin Marc Fontaine (2003), copie modèle français XVIIe s. (2 clav. 8.8.4), ...

1 ORGUE

Orgue historique de l’abbatiale Saint-Robert de La Chaise-Dieu

(1683 - 1727, Marin Courage – 1995, Michel Garnier)

voir détails de l'orgue ici

 

 

EN SAVOIR PLUS

www.chaise-dieu.com 

 

INSCRIPTIONS EN LIGNE SUR

www.helloasso.com

 


Habitué de La Chaise-Dieu, où il s’est produit à plusieurs reprises en soliste comme en musique de chambre tant lors du festival international d’été que dans le cadre des « rendez-vous en saisons », Benjamin Alard a noué avec cette abbaye une relation musicale privilégiée. Entre deux sessions d’enregistrement de l’intégrale de l’œuvre pour clavier de Johann Sebastian Bach, qu’il réalise pour le label harmonia mundi, et dans le prolongement du concert donné le 25 octobre 2020 avec la soprano Myriam Arbouz autour du « Petit livre d’Anna Magdalena Bach », il viendra y partager dans une ambiance conviviale et studieuse, quelques secrets de son « art de toucher » le clavecin et l’orgue, à l’occasion d’un cours d’interprétation destinés à de jeunes claviéristes de haut niveau, en fin d’études ou à l’orée de leur carrière professionnelle.


« Qu'est-ce qu'enseigner ? Apprendre ? Transmettre ? Guider ?

 

Mon activité soutenue de concertiste, d’organiste titulaire, les enregistrements qui se suivent à un rythme régulier et qui demandent un très long temps de préparation et de répétitions, les voyages, tout cela ne me permet pas de consacrer le temps que je voudrais aux jeunes musiciens qui me sollicitent régulièrement. C’est pour cette raison que je n’ai pas la disponibilité nécessaire pour enseigner à une classe d'étudiants dont j'aurais la charge. Cependant, j'aime partager, écouter, essayer de comprendre quels sont les points forts et les plus faibles de ces futurs musiciens.

 

Ces quatre jours d'échange et de partage organisés à La Chaise-Dieu au début du mois de janvier 2021 sont destinés à de jeunes musiciens, entre 16 et 30 ans, se dirigeant naturellement vers une vie musicale professionnelle et avec lesquels je souhaiterais mettre l’accent sur la pratique complémentaire des différents instruments historiques à claviers. De même qu’attirer leur attention sur l'improvisation dans des styles donnés (allant du début du XVIIe siècle jusqu'à la fin du XVIIIe siècle), ce qui paraît indispensable pour comprendre la musique comme une langue que nous parlons au sein d’une même famille d'instruments, les claviers.

 

Un musicien et compositeur tel que Johann Sebastian Bach, entre autres maître du clavier, pratiquait le clavicorde au même titre que l'orgue et le clavecin. Cette complémentarité, cette capacité d'adaptation et cette richesse apportées à un instrument par rapport à un autre et telles qu’il nous les a léguées, sont identiques pour chaque famille d'instruments, les cuivres, les cordes, à l'instar d'un violoniste qui jouera aussi bien la viole de gambe que la viole d'amour ou l'alto. Il en était de même pour les chanteurs qui étaient capables de s'exprimer dans plusieurs tessitures jusqu'à une période assez récente.

 

C'est la raison pour laquelle il me semble naturel de proposer un cours d’interprétation au sens large dans un cadre exceptionnel, réunissant plusieurs instruments à claviers différents dans des conditions de jeu diverses. C’est ce que nous offre La Chaise-Dieu avec son environnement patrimonial exceptionnel. » Benjamin Alard, Septembre 2020